Actualité

19/12/2014Gaelle PERRICHON

La « Journée Citoyenne » : action de solidarité pour améliorer son cadre de vie

En 2006, la ville de Berrwiller en Alsace, après d’importantes chutes de neige qui avaient paralysé la commune, a connu un élan de solidarité et de convivialité entre les habitants de Berrwiller. C’est en 2008, que la « Journée Citoyenne » fut lancée pour recréer cet élan collectif permettant de souder la communauté autour de valeurs partagées.

En 2013, ce sont plus de 20 communes de l’agglomération mulhousienne qui ont organisé une « Journée Citoyenne », durant laquelle les habitants se sont mobilisés dans la bonne humeur pour participer à de petits chantiers d’utilité publique.

C’est donc en 2008, à Berrwiller (1 200 habitants, Haut-Rhin), qu’est née cette idée. « Nous avons alors constaté l’insuffisance des liens sociaux, une société repliée sur elle-même, des nouveaux habitants mal intégrés », se souvient Fabian Jordan, le maire.

Cette « Journée Citoyenne » est ouverte aux petits comme aux grands, chacun participe selon ses possibilités. « Il faut passer du stade d’une population de consommateurs à une population active. Le point central de la journée de la citoyenneté est de fédérer les énergies positives. » A ce jour, plus de 200 communes, dans 45 départements, ont suivi l’exemple de Berrwiller.

La  « Journée Citoyenne » prend la forme d’une journée ou d’une demi-journée consacrée à la réalisation de petits chantiers dans des lieux symboliques et utiles à tous. Tous les habitants volontaires, quels que soient leurs âges et leurs compétences, sont les bienvenus pour y participer. La bonne humeur et la rencontre sont les maîtres mots de cette journée. Les collations et le repas partagés par les volontaires contribuent à la convivialité de l’événement.

Les chantiers proposés sont à la fois stratégiques et symboliques : il doit s’agir de biens publics utilisés et visibles par tous, dans des domaines variés pour que chacun y trouve un intérêt, par exemple : réhabilité des espaces verts (plantation d’arbres ou de fleurs), réaliser des petits travaux de remise en état (peinture, bordures), sensibiliser au tri des déchets et nettoyer des lieux publics…

Les habitants proposent leurs projets lors de conseils de quartier.  Les services municipaux préparent les chantiers en amont de façon à ce qu’ils puissent être achevés en une journée. Les entreprises locales sont également conviées au cours de cette journée, sous forme de partenariat.

Selon Didier Lesueur, directeur général de l’Observatoire national de l’action sociale (Odas), partenaire de la journée et qui a expertisé la journée dès 2009, ce type d’action a trois dimensions : économique, relationnelle et identitaire.

Le site internet dédié à la « Journée Citoyenne » met à disposition des collectivités intéressées tout un matériel de communication et de gestion de projets : guide pratique, exemples d’affiches, présentation du réseau, etc. www.journeecitoyenne.fr

Le 28 mai sera désormais la « Journée Citoyenne », L’AMP (association des maires de France) souhaite promouvoir cette action de solidarité pour qu’ensemble les citoyens améliorent leur cadre de vie. 

Article en rapport
Les plus lus
Derniers articles